Un suédois dans une des prisons noires de Pékin

l'idée de ce forum m'a été inspirée par l'action d'Ai Weiwei concernant les disparus du Sichuan, je vous propose d'y donner le nom de chacun des dissidents emprisonnés, disparus ou libérés dont vous aurez des nouvelles

Un suédois dans une des prisons noires de Pékin

Messagepar laoshi » 04 Jan 2017, 10:57

LCI a écrit:UN SUÉDOIS RACONTE L'ENFER DE SA DÉTENTION DANS UNE "PRISON NOIRE" DE PÉKIN

TÉMOIGNAGE - En janvier 2016, Peter Dahlin a passé 23 jours dans une cellule chinoise en raison de ses "activités subversives". Une douloureuse expérience sur laquelle il est revenu ce mardi dans les colonnes du quotidien britannique The Guardian.

Il y a un an – presque – jour pour jour, Peter Dahlin était expulsé de Chine. Ce Suédois de 36 ans, responsable d'une ONG, avait été détenu durant 23 jours pour "activités subversives". Une détention sur laquelle il est revenu ce mardi dans les colonnes du quotidien britannique The Guardian, livrant un témoignage édifiant sur les "prisons noires" du régime.

C'est ainsi que sont appelées les geôles secrètes chinoises dans le viseur des défenseurs des droits de l'Homme. Peter Dahlin sait de quoi il parle : en 2007, trois ans après son arrivée dans le pays, le Suédois avait créé China Action, un site sur lequel il dénonçait les pratiques des autorités en matière de libertés individuelles. Une activité "incognito" qu'il exercera sans trop de difficultés avec sa compagne, une activiste chinoise, jusqu'en 2013. Cette année-là, Xi Jinping prend le pouvoir et lance les hostilités contre les blogueurs qui, sur Internet, s'en prennent au pouvoir. En janvier 2016, Peter Dahlin apprend que son site est surveillé. Il tente de fuir la Chine mais est arrêté avant de prendre son vol. Direction une "prison noire". Il y restera 23 jours.

Privé de sommeil et soumis à un détecteur de mensonges

Dans les colonnes du Guardian, le jeune homme assure que, un an plus tard, ce séjour continue de l'empêcher de dormir. Ses excuses devant les caméras d'une chaîne de télévision officielle avant de rentrer en Suède ? De faux aveux. Car son séjour dans la "prison noire" a été un enfer : les yeux bandés, il est resté confiné dans une cellule sous la surveillance de gardes qui notaient ses moindres faits et gestes. En outre, il a été privé de sommeil tant qu'il ne livrait pas d'informations sur ses activités militantes. La surveillance s'est même poursuivie quand il faisait ses besoins. "Par chance je suis Suédois, et les Suédois sont plutôt à l'aise avec la nudité", souligne-t-il.

Après une dizaine de jours de détention, ses geôliers tentent une nouvelle stratégie pour attenir des aveux : une machine semblable à un détecteur de mensonges. Des électrodes sont attachées à ses doigts et de petites caméras sont fixées sur ses pupilles, assure le Guardian. Problème : l'appareil tombe en panne. Finalement, le jeune homme sera libéré quelques jours plus tard, grâce à la pression de ses avocats. A l'époque, les observateurs avaient estimé que l'affaire Dahlin était destinée à envoyer un avertissement aux ONG. "Les autorités ont fait passer leur message, diffusant l'intimidation et la peur partout dans le monde du droit et des ONG chinoises et étrangères", avait déclaré sur son blog Jerome Cohen, professeur de droit à l'Université de New York.

Désormais, Peter Dahlin vit en Thaïlande. Sa compagne, elle, reste détenue et attend toujours son procès. "La seule raison qui me pousserait à retourner là-bas, ce serait la chute du gouvernement. Et je ne suis pas sûr que cela arrive de mon vivant", déclare le trentenaire. Son expérience en Chine lui laisse un goût amer : "Tu travailles sept ans à construire quelque chose… et tout s'envole : ton travail, ce que tu as accompli, tes vêtements, tes affaires, tes chats, tes amis".
laoshi
Avatar de l’utilisateur
laoshi
Administrateur
 
Messages: 3734
Inscrit le: 06 Juil 2011, 06:23

Re: Un suédois dans une des prisons noires de Pékin

Messagepar laoshi » 12 Août 2017, 10:04

Un article du Guardian comme on aimerait en trouver dans la presse française, A human rights activist, a secret prison and a tale from Xi Jinping's new China !

A lire absolument. Xi Jinping a inventé la dictature parfaite, celle qui ne fait même plus sourciller les démocraties !
laoshi
Avatar de l’utilisateur
laoshi
Administrateur
 
Messages: 3734
Inscrit le: 06 Juil 2011, 06:23


Retour vers j'écris ton nom... LIBERTE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron