Censure internet

l'idée de ce forum m'a été inspirée par l'action d'Ai Weiwei concernant les disparus du Sichuan, je vous propose d'y donner le nom de chacun des dissidents emprisonnés, disparus ou libérés dont vous aurez des nouvelles

Re: Censure internet

Messagepar mandarine » 06 Août 2017, 10:12

On peut raconter son quotidien à Pékin ...mais pas avec une "écriture imprecise".

Vous y comprenez quelque chose vous ?



Chine: un blogueur censuré pour un texte sur la vie à Pékin
Par Angélique Forget Publié le 01-08-2017 Modifié le 01-08-2017 à 12:24
media
La pollution à Pékin, un des sujets mis en exergue par le blogueur anonyme dont le texte a été censuré.
REUTERS/Jason Lee

Image

En Chine, un jeune blogueur vient d’être censuré pour un récit qu’il a publié sur la toile. Dans son texte, il décrit la vie à Pékin, et visiblement cela n’a pas plu aux autorités car elles viennent de supprimer tout simplement sa publication.

De notre correspondante à Pékin,

Ce texte a pour titre: « Pékin compte 20 millions d’habitants qui tentent d’avoir une vie ». Son auteur qui écrit sous pseudonyme, dresse un portrait chaotique de la capitale chinoise. C’est une ville qui étouffe sous la pollution, une ville dans laquelle les loyers sont inabordables et qui manque cruellement de chaleur humaine. « En fait, il n’y a pas de vie dans cette ville », déplore-t-il.

Un texte qui fait parler

Son texte a été largement partagé sur les réseaux sociaux, et notamment sur Wechat qui comptabilisait plus de 5 millions de vues. Mais depuis quelques jours, son récit est introuvable, lorsqu’on essaie de cliquer dessus, un message de l’administration chinoise du cyberespace apparaît, et indique que ce texte ne respecte pas la réglementation chinoise.

Comme à chaque fois sur la toile en Chine, cela a divisé les internautes. Certains ont félicité l’auteur pour son réalisme, d’autres l’ont accusé d’exagération. Mais les réactions les plus virulentes à l’encontre de l’auteur proviennent des médias officiels chinois. Le Quotidien du Peuple l’accuse de vouloir faire pleurer dans les chaumières et la chaîne d’Etat CCTV rappelle que Pékin a certes des défauts mais que la ville fait beaucoup d’efforts pour s’améliorer et que de nombreux jeunes parviennent à y réaliser leur rêve.

La censure n’a pas de limite

Une certitude : ce blogueur a dû subir une forte pression après la diffusion de son texte puisque dans une interview donnée à un quotidien chinois, il revient sur ses propos, s’excuse pour son « écriture imprécise », et ajoute apprécier tout ce que cette ville lui a donné.

En Chine, il arrive souvent que les autorités censurent des contenus de personnes « lambdas », qui sont, en apparence, peu subversifs. En mai dernier, une femme de 44 ans, Fan Yusu, publiait un texte sur sa condition misérable d’employée de maison à Pékin. C’était un très bel essai qui parlait en filigrane des inégalités entre les riches et les pauvres, entre la ville et la campagne. Là encore son histoire avait fait le tour des réseaux sociaux avant de disparaître mystérieusement.


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/201708 ... -vie-pekin
Les autorités de votre pays,qui elles aussi pensent forcément à leurs intérêts,ne manqueront pas de comprendre combien le type de célébrité que leur vaut la persécution de personnes telles que vous les dessert Vaclav Havel à Liu Xiaobo
Avatar de l’utilisateur
mandarine
 
Messages: 1848
Inscrit le: 08 Juil 2011, 21:44
Localisation: reims

Re: Censure internet :Apple

Messagepar mandarine » 06 Août 2017, 10:17

'il n'y avait qu'Apple !


Chine: Apple a supprimé des applications permettant de contourner la censure

Économie High-Tech

Par Perrine Signoret, publié le 01/08/2017 à 12:28



Les chinois ne peuvent plus télécharger d'application VPN dans le magasin d'applications Apple.

Image

afp.com/JOHANNES EISELE
L'entreprise se défend d'avoir simplement voulu se conformer à la régulation chinoise, qui interdit les VPN depuis janvier 2017.

Apple aura finalement fini par céder à la pression. Samedi 29 juillet, l'entreprise s'est pliée aux demandes de Pékin: elle a retiré de son App Store chinois toutes les applications VPN disponibles.
Les VPN, utilisés pour contourner la censure

Ces "réseaux privés virtuels" sont des services permettant de sécuriser sa connexion internet. Lorsque que vous naviguez sur la toile en les utilisant, votre fournisseur d'accès à internet et les sites que vous consultez ne peuvent déterminer qui vous êtes, car ils ne voient qu'une adresse IP mise à disposition par le VPN, et non votre adresse IP personnelle. Cela permet également de consulter des contenus normalement inaccessibles depuis le pays où vous vous trouvez. Par exemple, avec un VPN, on peut accéder au catalogue mondial de Netflix, qui ne propose pas toujours les mêmes films et documentaires selon que vous vous trouvez aux États-Unis, en France, au Maroc ou en Mauritanie.

LIRE AUSSI>> Pour séduire la Chine, Facebook serait prêt à se plier à la censure du régime

En Chine, les VPN sont de fait particulièrement utiles pour contourner le grand "firewall" (pare-feu en français), c'est-à-dire le filtre censurant les contenus sur le web. Tous ceux qui n'étaient pas sous licence du gouvernement avaient été interdits pour cette raison, en janvier 2017. Restaient les VPN accessible via l'App Store. Jusqu'à samedi dernier, donc.

La firme américaine, qui a fait parvenir au site TechCrunch un communiqué, explique que c'est précisément pour se conformer à cette législation que les applications de VPN auraient été évincées de son App Store. "On nous a demandé de retirer certaines applications, a confirmé Apple. Elles restent disponibles dans tous les autres pays."
"Une menace pour la liberté d'expression et les libertés civiles"

De leur côté, les développeurs de ces applications ont largement critiqué cette mise en conformité. "Nous sommes déçus et troublés, quant au fait qu'Apple aide la Chine dans son processus de censure. Nous condamnons fermement cette mesure qui est une menace pour la liberté d'expression et les libertés civiles", a ainsi regretté ExpressVPN dans un communiqué.


Star VPN quant à elle, a indiqué que la décision d'Apple était "très dangereuse". Selon l'entreprise, d'autres pays au sein desquels le gouvernement restreint l'accès à internet pourraient en effet s'inspirer de cet exemple chinois pour eux aussi interdire les réseaux privés virtuels.

En Chine, la censure d'internet n'a cessé de se renforcer ces derniers mois, notamment avec le blocage de plusieurs fonctionnalités de la messagerie sécurisée WhatsApp. Autre exemple: le gouvernement a réussi à interdire toute mention de Liu Xiaobo sur WeChat et Weibo, respectivement messagerie et site de microblogging. Weibo, prix Nobel de la paix en 2010, militant pour les droits de l'Homme en Chine et de fait opposant au régime, est mort le 14 juillet dernier. Les pages le concernant sur internet ont également été censurées dans le pays. Sans VPN, ce sont des milliers d'histoires comme celle-ci qui pourraient sombrer dans l'oubli en Chine.

LIRE AUSSI>> Nouvelle vague de censure en Chine: de nombreux sites d'information bloqués



Chine: Apple a supprimé des applications permettant de contourner la censure

Économie High-Tech

Par Perrine Signoret, publié le 01/08/2017 à 12:28

partages facebookPartager TwitterTweeter Linkedin Linkedin Mail
Whatsapp Whatsapp
0réactioncommentaire

Les chinois ne peuvent plus télécharger d'application VPN dans le magasin d'applications Apple.

Les chinois ne peuvent plus télécharger d'application VPN dans le magasin d'applications Apple.

afp.com/JOHANNES EISELE
L'entreprise se défend d'avoir simplement voulu se conformer à la régulation chinoise, qui interdit les VPN depuis janvier 2017.

Apple aura finalement fini par céder à la pression. Samedi 29 juillet, l'entreprise s'est pliée aux demandes de Pékin: elle a retiré de son App Store chinois toutes les applications VPN disponibles.
Les VPN, utilisés pour contourner la censure

Ces "réseaux privés virtuels" sont des services permettant de sécuriser sa connexion internet. Lorsque que vous naviguez sur la toile en les utilisant, votre fournisseur d'accès à internet et les sites que vous consultez ne peuvent déterminer qui vous êtes, car ils ne voient qu'une adresse IP mise à disposition par le VPN, et non votre adresse IP personnelle. Cela permet également de consulter des contenus normalement inaccessibles depuis le pays où vous vous trouvez. Par exemple, avec un VPN, on peut accéder au catalogue mondial de Netflix, qui ne propose pas toujours les mêmes films et documentaires selon que vous vous trouvez aux États-Unis, en France, au Maroc ou en Mauritanie.

LIRE AUSSI>> Pour séduire la Chine, Facebook serait prêt à se plier à la censure du régime

En Chine, les VPN sont de fait particulièrement utiles pour contourner le grand "firewall" (pare-feu en français), c'est-à-dire le filtre censurant les contenus sur le web. Tous ceux qui n'étaient pas sous licence du gouvernement avaient été interdits pour cette raison, en janvier 2017. Restaient les VPN accessible via l'App Store. Jusqu'à samedi dernier, donc.

La firme américaine, qui a fait parvenir au site TechCrunch un communiqué, explique que c'est précisément pour se conformer à cette législation que les applications de VPN auraient été évincées de son App Store. "On nous a demandé de retirer certaines applications, a confirmé Apple. Elles restent disponibles dans tous les autres pays."
"Une menace pour la liberté d'expression et les libertés civiles"

De leur côté, les développeurs de ces applications ont largement critiqué cette mise en conformité. "Nous sommes déçus et troublés, quant au fait qu'Apple aide la Chine dans son processus de censure. Nous condamnons fermement cette mesure qui est une menace pour la liberté d'expression et les libertés civiles", a ainsi regretté ExpressVPN dans un communiqué.


Star VPN quant à elle, a indiqué que la décision d'Apple était "très dangereuse". Selon l'entreprise, d'autres pays au sein desquels le gouvernement restreint l'accès à internet pourraient en effet s'inspirer de cet exemple chinois pour eux aussi interdire les réseaux privés virtuels.

En Chine, la censure d'internet n'a cessé de se renforcer ces derniers mois, notamment avec le blocage de plusieurs fonctionnalités de la messagerie sécurisée WhatsApp. Autre exemple: le gouvernement a réussi à interdire toute mention de Liu Xiaobo sur WeChat et Weibo, respectivement messagerie et site de microblogging. Weibo, prix Nobel de la paix en 2010, militant pour les droits de l'Homme en Chine et de fait opposant au régime, est mort le 14 juillet dernier. Les pages le concernant sur internet ont également été censurées dans le pays. Sans VPN, ce sont des milliers d'histoires comme celle-ci qui pourraient sombrer dans l'oubli en Chine.

LIRE AUSSI>> Nouvelle vague de censure en Chine: de nombreux sites d'information bloqués
Les autorités de votre pays,qui elles aussi pensent forcément à leurs intérêts,ne manqueront pas de comprendre combien le type de célébrité que leur vaut la persécution de personnes telles que vous les dessert Vaclav Havel à Liu Xiaobo
Avatar de l’utilisateur
mandarine
 
Messages: 1848
Inscrit le: 08 Juil 2011, 21:44
Localisation: reims

Re: Censure internet

Messagepar mandarine » 06 Août 2017, 10:21

Chine. Censure : Apple capitule en silence
Publié le 01/08/2017 - 16:46

Image

La célèbre marque à la pomme obéit à la baguette aux injonctions de Xi Jinping. Sommée de supprimer les logiciels permettant à ses utilisateurs de contourner le contrôle d’Internet dans le pays, l’entreprise américaine a fini par céder face au gouvernement chinois. Samedi 29 juillet, Apple a en effet annoncé qu’elle retirait de sa boutique en ligne toutes les applications de VPN, des “réseaux privés virtuels” qui permettent d’accéder aux pages web bloquées dans le pays.

“La capitulation silencieuse d’Apple face au resserrement de la censure dans l’un de ses principaux marchés constitue un dangereux précédent”, s’inquiète le New York Times.
À lire aussi Technologie. Apple se fait l’apôtre du “Made in America”

Le quotidien américain dénonce la discrétion de la firme dans cette affaire et note que d’autres entreprises envisagent d’ores et déjà de prendre des décisions similaires.


http://www.courrierinternational.com/de ... en-silence
Les autorités de votre pays,qui elles aussi pensent forcément à leurs intérêts,ne manqueront pas de comprendre combien le type de célébrité que leur vaut la persécution de personnes telles que vous les dessert Vaclav Havel à Liu Xiaobo
Avatar de l’utilisateur
mandarine
 
Messages: 1848
Inscrit le: 08 Juil 2011, 21:44
Localisation: reims

Précédent

Retour vers j'écris ton nom... LIBERTE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron